Veste Monceau passepoilée #3

Veste Monceau doublée et passepoilée - on sunday morningsS’il y a une marque qui m’obsède ces derniers temps, c’est bien Des Petits Hauts !
Tout me plait : les coupes, la palette de couleurs, les choix de tissus, l’univers graphique, sans parler du slogan « La vie en plus jolie ». Une seule ombre au tableau : les prix qui ne rentrent pas vraiment (voire pas du tout) dans mon budget.

Je n’attends pas d’une jeune marque française qu’elle vende ses produits aux prix des Zara, H&M et autres géants de l’industrie textile qui pour vous vendre un gilet 29,99 € sont prêts à fermer les yeux sur les conditions de travail de leur main d’œuvre payée au lance pierre.

Toutefois, je ne suis pas non plus prête à mettre plus de 150€ dans un gilet Des Petits Hauts fabriqué « en Italie, en Bulgarie ou en Chine », sans avoir une idée plus précise de sa provenance. Dans un article consacré à l’entreprise, sa fondatrice aborde d’ailleurs le sujet : « Nous regrettons de ne pas pouvoir faire plus de Made in France. Mais cela coûterait trop cher. »

C’est l’une des principales difficultés lorsque l’on souhaite consommer de façon plus responsable les produits textiles. Porter du Made in France a un coût. Et lorsque l’on a grandi avec des repères de prix complètement fossés par les H&M, Zara et compagnie, il faut un certain temps d’adaptation. Mais surtout, encore faut-il réussir à trouver du 100% Made in France, et cela ne court pas les rues. C’est bien beau de porter du « Made in France » ou du « cousu by me myself and I », mais qu’en est-il de la provenance du tissu ?

Bref, je m’égare mais cette réflexion (qui mériterait un article complet) m’obsède autant que les jolies pièces de la collection Automne/Hiver Des Petits Hauts.

Fin de la parenthèse donc.

En flânant sur le site de la marque française, je suis tombée en amour avec une veste matelassée grise, agrémentée d’un passepoil brillant noir au col et à la taille. Affichée au tarif de 159 €, je ne pouvais me résoudre à dégainer la carte bleue. A la place, j’ai épinglé la photo sur mon compte Pinterest et me suis lancée à la recherche du tissu.

Pour le patron, aucune hésitation : le gilet Monceau de Cozy Little World ferait parfaitement l’affaire. Pour celles qui ne le connaissent pas encore, je vous laisse jeter un coup d’œil ici et pour plus de détails sur ce patron indispensable.

Au cours d’une virée chez Bennytex, j’ai trouvé un jersey matelassé gris qui convenait parfaitement à mon projet, ainsi que de la baptise de coton noire en guise de doublure. Et pour le passepoil, direction Fil 2000 où le choix ne manque pas, si bien qu’au lieu de partir sur du noir à paillettes, j’ai opté pour du gris anthracite brillant (en bonne indécise, j’ai acheté 3 couleurs différentes avant pouvoir trancher).

Pour doubler ma veste, j’ai redessiné des parementures plus larges et tracé ensuite les pièces des doublures dos et devant. Pour gagner du temps et du tissu, je n’ai pas pris la peine de doubler les manches, exactement comme l’a d’ailleurs fait la marque Des Petits Hauts.

Quant au passepoil à insérer, il suffit simplement de déterminer son emplacement afin de découper vos devants et votre dos en conséquence. Ah, et j’allais oublier, pensez bien à ajouter 1cm de marge de couture de part et d’autre de votre ligne de découpe des pièces devant/dos afin de pouvoir insérer le passepoil !

Et c’est parti pour l’étape découpage, assemblage et finitions. Petit conseil, pour de jolies finitions, rien de mieux qu’une surpiqure au bord du passepoil !

La seule difficulté rencontrée tient au tombé du jersey matelassé, un poil mou. Le bas de la veste avait tendance à rebiquer, j’ai donc pris soin de glacer le bas à points invisibles.

Et voilà le résultat en photo !

Veste Monceau doublée et passepoilée - on sunday mornings Veste Monceau doublée et passepoilée - on sunday mornings Veste Monceau doublée et passepoilée - on sunday mornings

Pour les intéressées, je vous prépare un tuto pour dessiner vous aussi la doublure du gilet Monceau (doublure intégrale, manches inclues) et ainsi transformer cette pièce indispensable en veste !

Veste Monceau doublée et passepoilée - on sunday morningsVeste Monceau doublée et passepoilée - on sunday morningsVeste Monceau doublée et passepoilée - on sunday mornings

Le mot de la fin : Cette alternative « maison » au modèle Des Petits Hauts (qui me faisait de l’oeil mais que je ne pouvais résoudre à m’offrir) ne résout en rien ma réflexion sur le Made in France ou le cousu main. Je vous le disais, j’ai trouvé mon tissu chez Bennytex, à 6€ le mètre de jersey matelassé et 3€ la baptiste de coton. A ce prix là, je doute qu’ils soient fabriqués en France…

Alors oui, je sais au moins qui est la petite clandestine qui a cousu ce gilet, mais je n’ai aucune idée de la provenance de mon tissu … C’est le serpent qui se mord la queue !

Après 2 mois d’utilisation intensive, le matelassé commence à boulocher sévèrement …

So.

19 Comments on Veste Monceau passepoilée #3

  1. MadebyCelinette
    21 janvier 2016 at 8 h 22 min (2 années ago)

    Ta veste est superbe! Il faut vraiment que je me repenche sur ce patron! Et je comprends ta réflexion concernant les tissus…

    Répondre
    • So
      21 janvier 2016 at 20 h 22 min (2 années ago)

      Merci Céline !
      A 3€ le patron, c’est vite rentabilisé ^^
      D’autant que la coupe du gilet est passe partout et permet toutes les modifications possibles et imaginables !

      Répondre
  2. Tylda
    21 janvier 2016 at 9 h 19 min (2 années ago)

    Très belle « reproduction »! Le passepoil donne beaucoup de charme à cette veste 😉 Sinon je me retrouve totalement dans tes réflexions ! Je pense que c’est déjà une chose importante que d’avoir conscience de tout ce qui se joue derrière l’industrie textile… et dans la mesure du possible et du raisonnable je préfère consommer « local » (à tous niveaux confondus), mais comme les productions françaises ou même européennes niveau textiles sont limitées ou parfois hors de prix…et bien ça ne m’empêche pas non plus de me tourner vers des marchands comme Bennytex pour acheter mes tissus (c’est le porte-monnaie qui en est soulagé!).
    Récemment je cherchais du lainage pour manteau 100% naturel, et j’en ai trouvé fabriqué dans les Pyrénées…à 50-60 euros le mètre ! Alors voilà, à ce prix là ça me fait presque rebrousser chemin et me dire qu’il vaudrait mieux acheter un manteau tout fait dans le commerce.. Ceci dit dans mes recherches j’ai fait une bonne découverte, ça s’appelle « Tissus de Cardailhac », un site de vente en ligne direct d’un fabriquant français. Certes les prix restent plus élevés qu’en moyenne, mais tout même « accessibles ». Autrement je pense qu’il faut s’efforcer de consommer un peu plus intelligemment, et de ne trop aller au delà de nos besoins réels… En étant plus jeune j’ai été une consommatrice compulsive et effrénée ; lorsque j’ai commencé à coudre, j’ai quasiment arrêté d’acheter des vêtements mais je suis devenue une acheteuse tout aussi compulsive de tissus et de patrons! Alors maintenant que mes placards débordent, je me soigne petit à petit 😉 Je réfléchis à deux fois, est-ce que j’en ai besoin, est-ce que je vais réellement le porter ?
    Bref, désolée pour ce pavé, mais tu as lancé un sujet intéressant, par lequel je me sens de plus en plus concernée..
    à bientôt!
    matylda

    Répondre
    • So
      21 janvier 2016 at 20 h 20 min (2 années ago)

      Allo Matylda,

      J’ai lu avec beaucoup d’intérêt ton commentaire et je me retrouve également dans ton expérience !
      Il y a quelques mois, je constatais avec horreur mon passage de consommatrice compulsive de fringues à acheteuse compulsive de tissus .. C’est à partir du moment où j’ai pris conscience de l’absurdité de la situation que j’ai commencé à tout remettre en question.
      Et même si je n’ai pas encore trouvé la réponse adéquate pour le moment, j’essaie de consommer la couture de façon plus responsable ! Comme toi, en prenant le temps de réfléchir soigneusement à l’utilité et à la place de telle ou telle pièce dans ma garde robe.

      Je te remercie pour la découverte des « Tissus de Cardailhac », je suis allée faire un tour sur le site et je trouve que les prix sont tout à fait correct compte tenu du lieu de fabrication !
      De mon côté, j’avais pu rencontrer la gérante de la boutique Aniline qui propose de plus en plus de tissus fabriqués en France et c’était très intéressant d’échanger avec elle sur ce sujet.
      Du coup, je me dis que cela pourrait etre utile de créer un sujet sur Thread&Needles afin de lister les boutiques physiques ou en ligne vendant du tissu made in france !

      Belle soirée et à bientot,
      Solène

      Répondre
  3. Abracadacraft
    21 janvier 2016 at 10 h 23 min (2 années ago)

    Elle n’a rien a envier à ceux du commerce et surtout tu as la grande satisfaction de porter ce que tu fais, et ça n’a pas de prix (sauf celui du tissu) 😉
    Bravo pour cette transformation qui mérite une place dans la sélection du jour.

    Répondre
    • So
      21 janvier 2016 at 20 h 22 min (2 années ago)

      Merci Charlotte ! Ca me fait super plaisir 😉

      Répondre
  4. Elise
    21 janvier 2016 at 16 h 59 min (2 années ago)

    Je suis moi aussi une grand fan Des Petits Hauts, leurs matières et leurs modèles me plaisent beaucoup. Mais je trouve que plus de 100€ pour un pull confectionné en Chine, c’est un peu de la blague. Sans compter, qu’ils ne tiennent pas toujours la route : j’ai acheté un gilet en soldes il y a quelques jours. Je l’adore, la coup est top, il est bien chaud mais il boulochait déjà après quelques heures sur mon dos… J’hésite d’ailleurs à contacter la marque pour leur faire part de mon mécontentement.

    Ta version est très chouette ! Et si elle ne bouloche qu’après plusieurs semaines, ça reste peut être mieux que la version originale 😉

    Répondre
    • So
      21 janvier 2016 at 20 h 27 min (2 années ago)

      Allo Elise,
      A vrai dire, je n’aurais pas imaginé un seul instant qu’un gilet Des Petits Hauts puisse boulocher aussi vite :!
      Tout comme toi, j’affectionne leurs choix de matière qui, en plus de leur douceur, me donnent un sentiment de qualité.
      Je pense que tu devrais les contacter pour leur faire part de ce problème. A ce niveau de prix, ce n’est pas acceptable …
      Belle soirée et à bientot
      Solène

      Répondre
  5. Nat'cha
    21 janvier 2016 at 21 h 46 min (2 années ago)

    Bonsoir Solène.
    Moi qui ne suis pas une grande fan du matelassé je trouve que ta veste rend super bien !!! La coupe est très moderne et le passe poil apporte une ptite touche de brillance très chic. Comme toi et plein d’autres j’aime bcp les teintes pastelles et les coupes de Petits Hauts. Niveau prix jme fais la mm reflexion pour d’autres marques que j’affectionne encore plus comme BelleRose. La qualité n’est malheureusement pas tjs au rdv là encore…
    Ce qui me frustre encore plus en fait c’est que j’ai bcp de mal à trouver d’aussi beaux tissus (niveau rendu je veux dire, parce que niveau composition c’est tjs du synthétique…) que ceux que ce genre de marque utilisent, comme par ex une belle soierie avec des fleurs mais qui fasse pas mémé quoi…

    Répondre
    • So
      22 janvier 2016 at 14 h 31 min (2 années ago)

      Allo Natacha,
      Tout comme toi, j’ai souvent du mal à trouver des tissus qui se rapprochent de ce qu’on pourrait trouver dans le pret à porter, surtout pour les couleurs pastel ..
      Je me rappelle avoir cherché tout l’été une gabardine rose poudre. Après 2 mois de recherches, j’ai trouvé un vendeur sur le net qui en proposait mais .. le tissu était épuisé !

      Répondre
  6. Alice
    21 janvier 2016 at 22 h 25 min (2 années ago)

    Solène, mais quelle merveille!!! Des petits hauts est une belle inspiration mais tu as fait une version originale et très classe de cette petite veste; j’adore. J’aime aussi beaucoup ta réflexion, très juste, très saine, de notre consom-action. Moi aussi j’ai acheté des vêtements sans savoir, pendant des années. Et puis la couture m’a permis de réaliser quel travail il pouvait y avoir derrière un simple chemisier. La communauté couture à contribué à me faire découvrir l’arriere plan qui peut exister parfois dans l’industrie textile. Cela m’a ouvert les yeux. Je consomme de manière différente et prends plaisir à acheter chez des jeunes marques qui semblent attentives aux conditions de fabrication de leurs articles. J’achète moins mais j’espère mieux…? Pour le tissu je suis dans les mêmes questions. L’origine des tissus est encore trop souvent peu transparente. La question économique joue dans la balance mais il est vrai que je prends rarement la peine de vérifier que tel tissu correspond réellement à un besoin. L’achat tissu coup de cœur est très présent chez moi…
    Mais ce que je peux dire au final, c’est que la couture m’a permis de tendre vers une forme d’authenticité et qu’elle a changé mon regard à plein de niveaux. Bravo pour ton article. J’étais très heureuse de lire tout ça! Bises

    Répondre
    • So
      22 janvier 2016 at 16 h 50 min (2 années ago)

      Allo Alice,
      Merci pour ton mot !
      Je pense également que la pratique de la couture nous permet d’ouvrir les yeux et de réaliser tout le travail qui se cache derrière. Et rien que pour cela, je suis contente d’avoir appris à coudre 🙂
      Pour les tissus, je suis exactement comme toi, je fonctionne au coup de coeur, pour le meilleur et pour le pire …
      En réalité, c’est en voyant mon stock de tissu grossir et grossir que j’ai pris conscience du ridicule de la situation et du manque d’information sur la provenance des tissus.
      Bon week end en famille 😉

      Répondre
  7. angeeza
    22 février 2016 at 13 h 40 min (2 années ago)

    J’ai acheté le molleton pour me faire cette version…. Un peu mouton ? Oui quand je craque vraiment, et c’est le cas. Pour ce qui est du  » boulochage » j’ai fait deux moelleux en France Duval, ça bouloche aussi, mais j’aime tellement le confort de ce tissu que j’en ai repris pour le gilet. Un grand merci pour l’inspiration.

    Répondre
    • So
      25 février 2016 at 11 h 37 min (2 années ago)

      J’hésite justement à me tourner vers le molleton France Duval .. Les couleurs sont vraiment jolies !

      Répondre
    • So
      25 février 2016 at 11 h 38 min (2 années ago)

      Et fais toi plaisir pour le modèle ! tu vas voir, il se porte avec tout, c’est super 😉

      Répondre
  8. sew easy
    25 février 2016 at 20 h 57 min (2 années ago)

    Belle reflexion !! Oui « des petits hauts » est une marque très tendance et qui sait utiliser à merveille les outils du monde virtuel pour mieux happer ses clientes mais 150 € dans un gilet, c’est un peu de l’abus…Le tien fait très bien la parade et si cela peut te consoler, j’ai cousu un gilet dans un matelassé FDS et il a bouloché aussi au bout de quelques lavages…Je me pose alors aussi la question de la provenance des tissus, même de ceux qui sont un peu plus chers…
    Pour finir, ton gilet est superbe !

    Répondre
  9. Virginie
    5 novembre 2016 at 10 h 54 min (12 mois ago)

    Merci beaucoup pour cet article très intéressant. Je suis exactement dans les mêmes raisonnements concernant ma manière de consommer (que ce soit vêtements ou autre) et je suis toujours partagée entre ce que j’adore dans les collections telles « des petits hauts » et l’origine, la qualité…
    Bref, j’ai depuis quelque temps moi aussi le projet d’un gilet monceau « des petits hauts-like » mais je peine à me lancer de peur de rater les finitions. D’ailleurs je tarde tellement que Des petits hauts a sorti un gilet dans les tissus que j’avais choisis! Raison de plus pour me motiver à faire le mien!
    Bonne journée

    Répondre
    • So
      14 novembre 2016 at 7 h 13 min (11 mois ago)

      Allo Virginie,
      J’ai publié un article pour ajouter une doublure a une veste ou un gilet, cela pourrait t’aider à réaliser de belles finitions sur ton gilet Monceau !
      Bonne couture 🙂

      Répondre

1Pingbacks & Trackbacks on Veste Monceau passepoilée #3

  1. […] gilet Monceau (Cozy Little World) cousu en molleton et doublé en coton (pas de doublure aux manches pour gagner du temps – ourlet simple en bas de manche et doublure surjetée avec le vêtement le long des couture d’emmanchures) […]

Leave a Reply