Thaïlande #3 – Les îles

Thaïlande polas

Ah, la Thaïlande et ses plages de rêve … qui attirent malheureusement des hordes de touristes !

IAvec des plages aux allures de cartes postales et des tarifs très attractifs, la Thaïlande attire chaque année de plus en plus de visiteurs, et pas toujours les mieux élevés… (je ne vise personne !).

Le meilleur conseil que l’on puisse vous donne pour éviter la foule ? Partir avant/après la haute saison ? Oui sûrement, mais surtout : sortez des sentiers battus !
Cela vaut aussi bien pour votre hébergement que pour vos choix de spots de détente/plage.

Pour faire simple, si vous préférez admirer un coucher de soleil dans le calme plutôt que de faire la bringue sur des musiques occidentales et picoler sur la plage, fuyez l’épicentre de l’île et trouver vous un charmant petit bungalow plus éloigné du port !

Rien ne vous empêche par la suite de vous déplacer dans l’île, à pied, en scooter, en taxi ou en longtail pour explorer les différentes criques ou aller faire la bringue vous aussi !

Tout est une question de goût et de budget.

Nous vous donnerons ici quelques conseils généraux sur les îles avant de vous délivrer nos coups de cœur/to-do list pour celles que nous avons visitées.

Rejoindre les îles

On vous en parlait déjà ici, il existe différents moyens de transport pour rejoindre les îles depuis la capitale.

Le plus rapide (mais le plus cher) est sans conteste l’avion.
Pour vous rendre dans les îles du Sud-Ouest de la Thaïlande, vous avez les choix entre les aéroports de Phuket (idéal pour Koh Phi-Phi et les îles Similan) et de Krabi (idéal pour Ao Nang, Railay Beach, Koh Lanta), desservis par de nombreuses compagnies aériennes (low-cost ou non).

Notez tout de même que les compagnies low-cost (Air Asia, Nok Air) effectuent leur vol au départ de l’ancien aéroport de Bangkok : Don Muang DMK qui n’est pas accessible en métro, contrairement à l’aéroport de Suvarnabhumi BKK. Prévoir donc le trajet en taxi dans ses comptes (pour éviter les bouchons, le mieux est de passer par la highway payante – vous devrez vous acquitter d’une 50 aine de baths à chaque péage).

Pour les îles du Sud-Est, pas le choix : ça sera le très joli aéroport de Koh Samui, uniquement desservi par Bangkok Airways et Thaï Airways (l’aéroport appartient en fait à Bangkok Airways).

Les voyageurs moins pressés par le temps ou plus ric-rac pourront opter pour le bus ou le train depuis Bangkok (voir ici).

Ensuite, pas le choix, c’est le bateau pour tout le monde ! Et bien sûr, là aussi il existe parfois des bateaux un peu plus cher que les autres, car plus rapide. Si les 2 bateaux partent à la même heure et du même embarcadère, je vous conseille de prendre … le moins cher. Pas tant pour faire une économie de 2€ (quoi qu’avec 2€ on mange très bien !) mais surtout pour vous éviter un éventuel mal de mer !

Pour acheter vos places à bord des bateaux, rendez-vous directement à l’embarcadère le jour J. Vous pouvez également acheter des combos « transfert en miniman à l’embarcadère + bateau » à la sortie de l’aéroport (d’ailleurs à l’aéroport de Koh Samui, vous n’aurez pas vraiment le choix).

Dernier conseil : lorsque vous choisissez vos horaires de vol/train/bus, assurez-vous que l’heure d’arrivée vous permette d’enchaîner avec votre bateau. Ça vous évitera de poiroter 3h à l’embarcadère ou de devoir payer une nuit d’hôtel.

 

Se déplacer dans les îles

Dans la plupart des îles, vous aurez le choix entre le taxi (4×4), le scooter, le longtail et … vos jambes !

Lorsque c’est possible, balader vous à pied. Des petits sentiers sont « aménagés » pour vous permettre de vous déplacer à pieds de crique en crique. C’est idéal pour faire de jolies découvertes et des rencontres parfois … flippantes : comme se retrouver nez à nez avec un dragon de Komodo de 2 mètres ! Je m’en serais bien passée !

Pour ceux qui ne sont pas férus de randonnée, vous pouvez louer un scooter, à condition de savoir parfaitement manier cet engin sur des routes non goudronnées. Oui, car dans la plupart des îles (hormis Koh Samui), les petits routes qui mènent aux plages sont en terre, truffées de nids de poule. Il n’est d’ailleurs pas rare de croiser un touriste avec le bras ou la jambe recouverte de pansements !

Bon si vous êtes un habitué du scoot, vous pouvez tenter l’aventure car c’est tout de même un moyen de locomotion très pratique et économique. Exigez un casque pour le conducteur ET le passager, le port du casque est en effet obligatoire et on s’en réjouit (encore faut-il réussir à rentrer sa grosse tête dans leurs casques de playmobil)!

Si vous n’êtes ni un pilote de scooter ni un fan de ranto, pas d’inquiétude : vous avez le choix entre le taxi 4×4/pick-up et le taxi-boat !

Forcément, vous vous en doutez, notre préférence va aux longtails, ces bateaux-taxis en bois joliment décorés. Dépaysement assuré ! On en prend plein les yeux … et plein les oreilles les premières minutes avec le bruit du moteur qui gronde, puis on s’habitue rapidement et on profite du paysage qui s’offre à nous.

 

Les îles du Sud-Ouest

Thaïlande polas

Koh Phi Phi

Une île magnifique à condition de FUIR le centre-ville !

Point d’arrivée obligatoire pour tous les visiteurs, Tongsai, le centre-ville (et port) de Koh Phi Phi Don ne vaut vraiment pas le détour. Très bondé, agité et sans aucun charme, c’est un peu tout ce qu’on déteste.

Mais le reste de l’ile est super !

Pour découvrir la beauté de l’île, choisissez un hébergement éloigné du centre. Je vous le répète mais pour moi c’est essentiel pour pouvoir apprécier Koh Phi Phi. En vous éloignant, vous découvrirez une île totalement différente. Pour info, nous avions logé au « PhiPhi relax beach resort », au Nord Est. Emplacement de rêve, à la Robinson Crusoe !

Seul bémol, pour vous déplacer dans l’île, deux possibilités : la marche à pied à travers la jungle et les longtails. Donc niveau budget, si vous souhaitez vous loger au calme, il faut y penser !

Que faire à Koh Phi Phi ?

  1. Partir à la découverte des petites criques en longtail avec vos masques et tubas dans le sac à dos pour explorer les fonds marins. Vous pouvez même louer les services du chauffeur de longtail pour une journée entière !
  2. Monter à pied au point de vue «Phi Phi view point» pour admirer une vue splendide sur l’ile !
  3. Aller à Koh Phi Phi Ley, l’ile (interdite de construction et d’habitation) où a été tournée « La plage / The Beach ». Attention, passé 11h, ça devient l’horreur.
    Pour visiter cette île dans des conditions idéales, levez-vous tôt et louer un longtail à la demi-journée pour vous y rendre (pour info, la location d’un longtail pour 3h coûte environ 1000 baths). En partant de Tongsaï à 8h30, vous arriverez avant 9h sur l’île. A cette heure-là, les gros bateaux et les hors- bords ne seront pas encore arrivés.
    Visitez la plage de Maya Bay puis repartez avant 10h pour faire le tour de l’île en longtail. Prenez le temps de faire autant de stop que possible et n’oubliez pas de faire du snorkelling, ça grouille de poissons !

 

Koh Lanta

Grande fan de l’émission homonyme, je (So.) voulais absolument partir à la découverte des îles de Lanta.

Nous avions donc prévu d’aller camper sur la petite île de Koh Rock (accessible en bateau depuis l’île principale de Koh Lanta) où a été tournée la première saison du jeu d’aventure. Toutefois, la météo est venue compromettre nos plans. Nous avons préféré renoncer et rester dormir au sec dans notre guesthouse sur Koh Lanta. Grosse déception car le cadre avait l’air somptueux !

Nous sommes donc restées plus longtemps que prévu sur l’île de Koh Lanta et malheureusement, nous n’avons pas vraiment eu le coup de foudre. Les plages nous ont semblé bien ternes à côté de celles de Phi Phi et d’Ao nang.
Mais, on s’entend, c’est quand même joli !

Railay beach (Ao nang)

Accessible en longtail depuis Ao Nang (et Krabi), l’arrivée sur la plage de Railay Beach est magique : un paysage de carte postale avec ces falaises de calcaires qui se dressent devant vous.

Que faire sur cette jolie plage entourée de massifs montagneux ? Du kayak de mer, de l’escalade ou tout simplement se détendre et repartir juste avant le coucher du soleil pour admirer le spectacle depuis votre longtail.

 

Les îles du Sud-Est

Thaïlande polasKoh Tao

Koh Tao, littéralement l’île Tortue, est une petite pépite ! Bon à mon grand regret, nous n’avons croisé aucune tortue, par contre, lors de mon second séjour, je suis tombée nez à nez avec un affreux Komodo sur un sentier …

L’île est très montagneuse, on comprend mieux pourquoi tous les chauffeurs de taxi sont équipés de gros 4×4. Ça grimpe sec ! Alors attention si vous louez un scooter, préparez-vous à bien galérer …

Que faire à Koh Tao ?

  1. Prenez le temps de faire le tour de l’île et de ses jolies plages. Parmi nos préférées : Sai Nuan Beach et Ao Leuk !
  2. Faire un stage/un baptême de plongée : Koh Tao et ses environs constituent l’un des meilleurs spots pour faire de la plongée bouteille. Si vous n’êtes pas trop plongée, vous pouvez toujours opter pour le snorkelling !
  3. Faire un petit tour à Koh Nang Yuan, une toute petite île aux allures de Koh Phi Phi. Le mieux est de partir en longtail de Koh Tao vers 8h30/9h maxi histoire d’arriver avant les hordes de touristes chinois. En arrivant, posez votre serviette sur les transats (payants) et montez directement au point de vue (attention aux moustiques voraces qui se jettent sur les premiers touristes matinaux). Vue à couper le souffle ! Une matinée sur place suffit largement, passé 11h ça devient vite infernal …
  4. Boire un mango Shake au « Mae Haad Seefood » (13 Koh Tao Suratthani).
    Sumran et Nit, un coupe de Thaï sextagénaires, tiennent ce resto depuis près de 30 ans !  Situé à Mae Haad, la terrasse en bois sur pilotis offre une jolie vue sur le port. Mais c’est surtout pour la qualité des plats et la gentillesse du couple qu’on vient.
    Nit concocte de déliceieux petits plats en cuisine et Sumran, son mari, assure le service (et le divertissement) ! Testez les shakes en guise d’apéro, ils sont top.
    Conquis par ce resto, nous sommes revenus 3 fois tester la carte et Nit nous a même laissé la regarder cuisiner (et prendre des notes que j’ai bêtement oublié à l’hôtel …).

 

Koh Pha Ngan

Koh Pha Ngan n’est pas que l’île de la Full Moon !

On y trouve également de belles plages au Nord-Est (Had Mae Had, Koh Ma) et au Nord-Est (Thong Nai Pai). En revanche, le Sud de l’île n’est pas vraiment top.

Si l’île est un peu moins montagneuse que Koh Tao, la route entre le port (Had Rin) et les plages du Nord-Est (Thong Nai Pai) est vraiment en mauvais état … Prudence donc.

Koh Samui

Nous ne sommes restées que 24h à Koh Samui (point de passage pour retourner sur le continent) et … nous avons détesté !!! Vraiment trop bétonné et trop touristique à notre goût. Bref, ça manque de charme !

Pour ceux et celles qui veulent tout de même si rendre, soyez rassurez, il existe tout de même de belles plages, du côté de Bophut notamment : Coral Bay par exemple.

 

So & Mélo.

Leave a Reply