Ma semaine de formation « coupe-couture robes d’été » aux CMA – retour sur mon expérience #3

CMA Cours municipaux d'adultes - coupe couture robes d'été5 jours de formation intensive donc !

A mon goût, trop de patronnage et pas assez de couture : je dirais 60% de construction de patronnage, et seulement 30% de couture pure (+ 10% de pose de bolduc qui à mon avis n’était pas vraiment utile). Un peu comme pour la session d’enfants me direz-vous ?!

Oui et non. Lors de la formation « coupe-couture vêtements d’enfants », nous étions vraiment partis d’une feuille blanche. Nous avions donc appris à construire une jupe de base et un corsage de base pour enfant.

Ici, Béatrice nous a fourni une base de buste taille 38 des anciens mannequins Cléo dont la salle était équipée. Et c’est là tout le problème selon moi, et ce pour deux raisons :

  1. Je trouve bien dommage de nous avoir fourni la base de buste toute faite. Certes, c’est un gain de temps précieux sur une formation de seulement 5 jours.
    Cependant, tant qu’à apprendre à construire un modèle, autant apprendre la méthode dans son intégralité. En effet, la formation terminée, je ne suis toujours pas capable de tracer un corsage de base pour femme … Grosse déception donc !
    J’aurais préféré faire 80% de patronnage et apprendre à construire un buste de base, ou inversement, faire essentiellement du montage, sans passer par la case transformation.
  1. Nous avons donc travaillé à partir d’une base de buste taille 38 des mannequins Cléo afin de pouvoir procédé à l’essayage de nos toiles sur ces mannequins. Or, ces derniers ne sont plus aux normes ! Et oui, le corps des femmes a bien changé au cours des dernières décennies … Pour vous donner une idée, nous avons travaillé sur un ancien 38 avec un tour de taille de 62,5cm alors qu’aujourd’hui on est sur du 70cm pour un 38 normalisé ! Je vous laisse sortir votre mètre ruban : si votre tour de taille fait moins de 63cm, chapeau !
    Béatrice n’y est pour rien, mais c’est rageant de travailler 5 jours sur un modèle qui sera ni à sa taille, ni à celle de ses amies !

Concernant le professeur, j’avais démarré la semaine de formation avec un mauvais feeling (suite à l’entretien d’admission). Finalement, j’ai été agréablement surprise par Béatrice ! J’ai beaucoup apprécié son côté rigoureux/méthodique/méticuleux ! Le courant est bien passé. J’ai pu me rendre compte également du temps qu’elle a pris à préparer cette formation. Les mannequins n’étant pas aux normes, elle a dû reconstruire intégralement le modèle et ses fiches de cours.

Oui, car ce que j’ai vraiment apprécié c’est justement les supports de cours fournis par Béatrice. Moi qui aime beaucoup prendre des notes, là 95% des informations utiles étaient déjà reprises dans le petit support de formation. Vraiment top !

CMA Cours municipaux d'adultes - coupe couture robes d'été

Béatrice a pris le soin de passer voir chacun des élèves les premiers jours. Par la suite, je dois admettre qu’elle était bien occupée à aider 2 élèves un peu dépassés par le contenu/l’intensité du programme.

Et c’est là que je regrette l’absence de tests de sélection écrits pour intégrer cette formation. Lorsque j’ai passé les tests de géométrie et de mathématiques pour les cours du soir et la session « vêtements d’enfants », je ne comprenais pas vraiment l’intérêt de nous soumettre à de tels exercices.
Aujourd’hui, je pense que cela aurait permis d’avoir un groupe au niveau beaucoup plus homogène. Sans notion basique de géométrie (tracer une parallèle, une perpendiculaire), c’est vite la galère !

Je suis quand même contente d’avoir suivi la formation ! J’ai appris de nouvelles choses, rencontré des couturières très sympas et glané pas mal d’astuces. Mais je dois reconnaître que je suis un peu frustrée tout de même. Je suis sûre qu’on aurait pu apprendre beaucoup plus (et là vous vous dites, « mais quelle chieuse celle-là?! »). Le professeur lui-même semblait partager ce sentiment d’inaccompli.

Quant au choix du modèle, « des goûts et des couleurs on ne discute pas » ?! Je sais que le modèle a bien plu à certaines élèves, mais de mon côté, c’était vraiment pas l’amour fou.

Si bien qu’après la formation, j’ai complètement mis de côté mon projet de chemisette. Puis, je me suis motivée à finir les différents encours qui traînaient ici et là. Dans un élan de motivation, j’ai commencé à découper les pièces de la chemisette dans 2 micros coupons Mondial Tissus (trouvé dans le bac à chutes).

J’ai monté une première fois la chemisette sans passepoil. Mais je la trouvais vraiment tristounette. J’ai donc décousu tout ça et rajouté un passepoil argenté de chez Fil 2000.

Et finalement, je ne la trouve pas si moche ! Pour 3 euros de fournitures (tissu + mercerie), ça rend plutôt pas si mal ! Ce que je préfère ? Le petit col rond et .. le passepoil ! J’ai modifié la patte de boutonnage pour planquer les boutons (je trouve cela plus esthétique visuellement). Au final, j’aurais peut-être préféré des manches encore plus courtes, mais je n’ai plus de tissu pour modifier quoi que ce soit !

CMA Cours municipaux d'adultes - coupe couture robes d'été

CMA Cours municipaux d'adultes - coupe couture robes d'été

Le mot de la fin : au risque de passer pour une chieuse/éternelle insatisfaite, j’ai préféré être tout à fait transparente avec vous quant à mon ressenti à l’issue de cette formation.

So.

 

 

 

10 Comments on Ma semaine de formation « coupe-couture robes d’été » aux CMA – retour sur mon expérience #3

  1. sbcreations
    29 mars 2015 at 20 h 47 min (2 années ago)

    Merci pour ces trois articles très agréables et intéressants à lire ! Un prochain stage en vue ?

    Répondre
    • So
      30 mars 2015 at 16 h 20 min (2 années ago)

      Merci !
      Pas de prochains stages en vue d’ici la fin de l’année scolaire malheureusement. Je poursuis les cours du soir de coupe-couture initiation 🙂
      J’ai hâte de découvrir le prochain catalogue de formation des CMA !

      Répondre
  2. Sophie Brindefil
    5 avril 2015 at 11 h 27 min (2 années ago)

    Contente de voir ta version et tes articles aussi sur le stage. Et merci pour ton petit mot chez moi.

    Répondre
  3. cricri
    9 avril 2015 at 22 h 41 min (2 années ago)

    Merci pour ce retour d’info. Pour ma part je suis inscrite à la formation « retouches » du CMA et je m’inscrirais bien au cours de couture- initiation à la rentrée, si j’ai bien compris tu le suis aussi, ça n’intéresserait franchement de savoir un peu ce qu’on y fait….
    PS le chemisier est très mignon avec son petit passepoil

    Répondre
    • So
      10 avril 2015 at 17 h 22 min (2 années ago)

      Bonjour Christine,

      En effet, je suis inscrite au cours annuel de coupe couture initiation.
      Je vais essayer de prendre le temps de vous raconter ce que nous y faisons, mais pour vous donner une idée générale, il s’agit de construire (patronnage) et de coudre une jupe, un chemisier et un pantalon à sa taille !

      Répondre
  4. annie
    9 mai 2015 at 10 h 05 min (2 années ago)

    Hello je comprends ton expérience ! je m’étais inscrite aux cours du soir de patronage de la mairie de Paris, et j’avais vraiment l’impression de stagner, à cause du niveau hétérogène. La prof me laissait souvent toute seule, estimant que je saurais me débrouiller, pour aider les personnes qui n’avaient pas de base en géométrie. J’étais un peu énervée car j’avais l’impression de perdre temps et argent, et j’en voulais à la prof, mais aussi aux élèves qui galéraient sur des choses basiques (tracer une parallèle ! ARGH)

    Cependant, il faut prendre le positif, et de mon côté, je n’ai plus peur de me lancer dans le patronage de buste. Pas avec les cours de la prof (j’ai tout oublié aha), mais en m’aidant de livre de patronage, je saurais comment m’y prendre.

    En tout cas, merci de ton retour d’expérience, s’aider de patrons de base déjà existant est une excellente idée 😉

    De mon côté, désormais, je continue la couture seule avec des livres, tutos sur internet 🙂

    Répondre
    • So
      10 mai 2015 at 18 h 14 min (2 années ago)

      Allo Annie,
      C’est sûr, je me sens progresser de jour en jour grâce aux cours de la Mairie de Paris et c’est l’essentiel !
      On a bien de la chance d’avoir des cours de couture à petits prix offerts par la ville de Paris 😉

      Répondre
  5. Béatrice
    11 mai 2016 at 21 h 50 min (1 année ago)

    Bonjour, Pour les sessions intensives de couture (30 h) des Cours Municipaux d’Adultes, le but est de faire du prêt-à-porter, donc de partir de bases en taille 38 (comme dans tous les ateliers). Il n’y a qu’en Haute Couture que l’on prend les mesures des clientes…
    Si vous voulez faire du sur-mesure pour vous (de la couture familiale donc), il faut suivre les cours du soir (90 h annuelles, le temps de travail est donc triplé !!!). Pour les bustes mis à la disposition des auditeurs, même s’ils ne sont pas aux dernières normes, ce qui n’est d’ailleurs pas le cas dans tous les établissements, ils s’en approchent quand même, et ça n’empêche pas un apprentissage sérieux si l’on a un projet professionnel sérieux (création en petites séries par ex dans le prêt-à-porter), le vêtement féminin sur mesure n’étant pas un projet professionnel sérieux puisque non rentable. Les Cours Municipaux d’Adultes cherchent de plus en plus à favoriser les personnes ayant un projet professionnel et en difficulté sociale, et à moins favoriser les personnes désirant faire du loisir créatif et/ou des blogs avec tutoriels. Le risque est donc effectivement qu’il y ait des groupes moins homogènes en terme de niveau, avec des auditeurs qui nécessitent davantage d’attention de la part des formateurs : finalement, c’est comme quand vous étiez à l’école, il y avait les bons élèves, plus autonomes et les moins bons qu’il fallait aider. Il y a certains cours où il y a une solidarité qui se développe et les meilleurs aident les plus en difficulté (qui ont eux souvent d’ailleurs un véritable projet professionnel). N’hésitez pas à regarder le site des CMA fin août, il y aura de nouveaux cours, avec une qualité d’enseignement pour un prix dérisoire (ne dites pas que vous perdez de l’argent, pitié) !! Bonne soirée

    Répondre
    • So
      19 mai 2016 at 13 h 57 min (1 année ago)

      Bonjour Béatrice,
      Je suis tout à fait d’accord avec toi. L’enseignement dispensé aux CMA est de qualité et le prix tellement dérisoire que certaines auditrices se permettent d’abandonner au bout de quelques séances… C’est navrant vu les listes d’attente !
      Je suis ravie de pouvoir suivre les cours des CMA le soir afin d’étudier le sur-mesure. Je travaille toujours sur mon projet de vêtements d’enfant, les cours du soir sont un bon complément pour monter en compétences. Je crois les doigts pour le cours de moulage à la rentrée prochaine !
      A bientot, Solène

      Répondre
  6. Béatrice
    11 mai 2016 at 21 h 52 min (1 année ago)

    Et pour le modèle de la robe, Solène, ton petit chemisier, très mignon, y ressemble étrangement, mais en plus court !!! Bravo

    Répondre

Leave a Reply