Ma robe de témoin

pierregobled-158 (1)(crédit photo : Pierre Gobled)

Témoin de Mélodie, il me paraissait évident de mettre en pratique mes cours de patronnage afin de concevoir LA robe à la hauteur de l’évènement !

Restait encore à déterminer le modèle. Et à vrai dire, au tout début, je pensais me coudre un combishort ! Oui, je vous l’assure, on peut tout à fait être chic en short ! Mais je voyais bien que cette idée n’emballait pas plus que cela la mariée, et surtout, j’avais un peu peur que les invités me trouvent pas assez habillée (autrement dit … trop à poil !). Petit à petit, j’ai mis cette idée de côté, et j’ai commencé à griffonner des modèles de robes.

Ce n’est plus un secret, j’ai un faible pour les ouvertures dans le dos. Mes deux robes préférées sont sans hésitation la robe en wax et la robe des champs. J’ai même un tableau Pinterest dédié que j’alimente régulièrement au gré de mes flâneries. C’est d’ailleurs en allant y jeter un petit coup d’oeil que je suis retombée sur une épingle qui m’a donné envie de me lancer dans une robe à bretelles.

Sur le papier, cela ne semblait pas si compliqué. J’ai ressorti ma base de corsage sur-mesure réalisée lors de ma première année aux CMA et j’ai commencé tranquillement à patronner le corsage de la robe. C’est au premier essayage que j’ai réalisé que ce modèle allait être un peu plus complexe que prévu. En effet, le corsage ballait beaucoup trop sur les côtés. Le problème avec une robe si échancrée, c’est qu’elle doit être le plus près du corps possible pour éviter les baillements incongrus.

J’ai retravaillé les pinces pour absorber le trop plein de tissus. J’ai du abandonner les pinces passées dans la taille et les remplacer par une découpe princesse. Mais je n’étais pas encore satisfaite à 100%. Et je commençais sérieusement à perdre patience tant cela peut être galère d’ajuster un modèle toute seule, sur soi, sans buste. Je vous laisse imaginer les jeux de contorsionniste pour ajuster les bretelles ….

Finalement, ma patience ayant des limites, je me suis résolue à investir dans un mannequin (réglable Lady Valet – Le Stockman c’est pas pour tout de suite) qui m’a vraiment bien aidé à finaliser le réglage du corsage devant et des bretelles. Au bout de la 5ème ou 6ème toile (j’ai arrêté de compter), je tenais enfin mon modèle sur mesure ! ouf !

Mais les galères n’étaient pas terminées puisqu’il me fallait désormais trouver le bon tissu pour coudre la robe définitive ! Pour une fois, je savais exactement ce que je voulais : un crêpe jaune lumineux, suffisamment lourd pour avoir une belle tenue.

C’était sans compter le peu de choix en boutiques physiques en région parisienne et sur le web. Le seul tissu qui correspondait à mes attentes était un crêpe candy 100% soie chez Modes & Travaux à … 120 les 3m ! Autant dire que même pour le mariage de ma meilleure amie, je n’étais pas prête à mettre cette somme dans du tissu. Mais c’est grâce à ce coupon hors budget posté sur Instagram que j’ai pu trouver la perle rare ! L’instagrameuse val_doe m’a contacté pour me montrer un beau crêpe jaune qu’elle venait de trouver en promotion chez Tissus Myrtilles à 11€ le mètre. Je vous passe les détails mais grâce à Valérie et une deuxième copine instagrameuse (Sylvie), j’avais enfin le crêpe jaune en main près de deux mois avant le mariage !

J’étais tellement à l’avance sur mon planning qu’au lieu de monter la robe définitive dans la foulée, j’ai laissé filer les jours pour me concentrer sur l’EVJF, le cortège et les surprises aux mariés. Si bien que 15 jours avant le mariage, ma robe n’était toujours ni coupée ni montée … En plus du retard évident, je commençais à douter sur la teinte du jaune. Etaait-il trop jaune ? Trop foncé ? Le stress montait sérieusement !

A J-15 il était trop tard pour faire autrement alors j’ai foncé tête baissé en espérant que la robe me plaise toujours une fois finie. Gros stress au moment de l’enfiler. Heureusement, elle était comme je l’imaginais et la couleur me plaisait ! Alléluia ! La robe étant plus fluide que ma toile 100% coton, la robe aurait mérité une petite retouche de 0,5cm sur les côtés pour être plus plaquée sur le corps mais je n’avais plus le temps de rectifier le tir.

robe de témoin - on sunday mornings - pierre gobledrobe de témoin - on sunday mornings - pierre gobledrobe de témoin - on sunday mornings - pierre gobledrobe de témoin - on sunday mornings - pierre gobledrobe de témoin - on sunday mornings - pierre gobled(crédit photo : Pierre Gobled)

Patron : patron maison sur-mesure
Tissu : crêpe jaune, Tissus Myrtille – doublure bemberg crème, Mondial tissus

J’ai doublé tout le haut de la robe avec une doublure bemberg que je trouve très agréable au contact avec la peau (robe portée sans soutien gorge ni coques…). Je n’ai pas doublé la jupe car je redoutais les épaisseurs des fronces sous la ceinture positionnée au niveau de ma ligne de taille naturelle. Le bas de la robe est simplement roulotté à la surjeteuse avec 3 fils tons sur tons (à quelques jours du wedding on gagne du temps comme on peut). Et coup de chance, j’ai trouvé un zip invisible ton sur ton chez Fil 2000, sans quoi j’aurai du donner un petit coup de vernis ou de peinture jaune sur la tirette.

Aujourd’hui, je peux dire sans hésiter que c’est le projet dont je suis la plus fière même s’il m’a demandé pas mal de temps pour aboutir. Mais bon, c’était le minimum pour être à la hauteur de jour du mariage de ma meilleure amie Mélodie.

robe de témoin - on sunday mornings - pierre gobled robe de témoin - on sunday mornings - pierre gobled robe de témoin - on sunday mornings - pierre gobled(crédit photo : Pierre Gobled)

Patron : patron maison sur-mesure
Tissu : crêpe jaune, Tissus Myrtille – doublure bemberg crème, Mondial tissus

Le mot de la fin : Nous avons seulement réalisé le jour J la jolie harmonie des décolletés dos entre les robes de la mariée, des témoins et des petits filles du cortège. Une belle brochette de robes cousues main !

robe de témoin - on sunday mornings - pierre gobled(crédit photo : Pierre Gobled)

9 Comments on Ma robe de témoin

  1. defiledidees
    25 septembre 2017 at 18 h 56 min (3 mois ago)

    Oui effectivement tu peux être fière de toi. Elle est très réussie, dans cette couleur lumineuse et douce à la fois. Bref, bravo!

    Répondre
    • So
      26 septembre 2017 at 11 h 39 min (3 mois ago)

      Merci beaucoup ! J’ai douté sur la couleur jusqu’au dernier moment car lorsque le temps était couvert, je la trouvais trop pétante… Et finalement, au soleil, la couleur était tout de suite beaucoup plus flatteuse !

      Répondre
  2. AxelleC
    25 septembre 2017 at 22 h 44 min (3 mois ago)

    Jolie robe, superbe couleur, et le dos avec bretelles est ravissant !

    Répondre
    • So
      26 septembre 2017 at 11 h 40 min (3 mois ago)

      Merci Axelle ! Cette robe m’a envie de coudre plus de hauts à bretelles pour l’été prochain ! C’est super agréable à porter en cas de forte chaleur 🙂

      Répondre
  3. Nabel
    26 septembre 2017 at 10 h 26 min (3 mois ago)

    Elle est très belle cette robe ! Tu peux être fière de ce joli projet.

    Répondre
    • So
      26 septembre 2017 at 11 h 40 min (3 mois ago)

      Merci beaucoup Nabel, je suis ravie qu’elle te plaise !

      Répondre
  4. frenchfibers
    26 septembre 2017 at 19 h 11 min (3 mois ago)

    Tu es superbe dans cette robe Solène! Elle te va à ravir, tu as le dos qui va pour! (moi c’est petits boudins et plis dans le dos si tu vois ce que je veux dire… lol) Quel boulot! J’ai vu une robe comme la tienne à un mariage où je suis allée cet été, mais bon, rien de comparable évidemment vu que celle-ci vient directement de ton cerveau! 😉
    Encore bravo pour tout ton travail de témoin qui de loin avait l’air carrément ouf! Une bise!

    Répondre
    • So
      20 novembre 2017 at 2 h 14 min (3 semaines ago)

      Ah Merci c’est trop gentil ! Je ne pensais jamais dire cela mais … Ca me manque presque le rôle de Temoin maintenant ! Sur le coup c’était le stress total … Mais c’était Du bon stress finalement 😉
      Pour ce qui est de la robe, en effet, sur Instagram une copine de couture m’a envoyé une photo d’une robe de marque espagnole (spécialiste des robes cocktails d’ailleurs ) qui faisait quasi la même , à part que la Jupe etait patineuse ! J’aurais au moins la fierté d’avoir fait 6 toiles pour dire « Cest MOi qui l’ai FAit »ahahah a

      Répondre

1Pingbacks & Trackbacks on Ma robe de témoin

  1. […] machine à coudre ! Moi qui ne jure habituellement que par des encolures rondes près du cou (comme ici ou là), j’ai eu envie de tenter quelque chose de différent cette fois-ci : un décolleté […]

Leave a Reply