Le manteau boyish Mango honteusement copié

Manteau boyish oversized Mango - on sunday morningsCet hiver, j’ai décidé de coudre un manteau en lainage pour les 30 ans d’une amie. J’avais déjà le modèle en tête : un manteau long avec un col tailleur fin et des poches passepoilées doubles à rabat … Bref, ma toile de veste tailleur version hiver !

A quelques semaines de l’anniversaire, j’ai commencé à stresser un peu sur les fameuses poches. Je me demandais comment réussir des poches bien exécutées dans un lainage épais … Je voyais déjà la catastrophe avec les passepoils de 0,5cm tous boudinés … L’angoisse ! Alors je suis allée faire un peu d’espionnage industriel en magasin (oui cela m’arrive régulièrement). Car après tout, des poches passepoilées doubles à rabat, on en voit un peu partout, alors cela doit être faisable !

Et là, en passant chez Mango avec Mélo pour étudier une ou deux poches, je tombe sur THE manteau …

Le coup de foudre instantané ! Rien à voir avec ce que j’avais en tête, aucun rapport, mais je suis complètement en amour devant cette coupe loose !

Là, quelqu’un de censé aurait dit « ok, c’est réglé, le cadeau des 30 ans est tout trouvé et déjà cousu ! Alléluia ! Et je me prends le même pour moi ! ». A la place, j’ai lancé à Mélodie un petit « ok … je vais essayer de le copier ! ». Ba oui, j’avais déjà acheté le lainage pour lui coudre son manteau, en cachemire laine en plus ! Et pour faciliter ce travail honteux de contrefaçon, j’ai été jusqu’à .. acheter le fameux manteau Mango (provisoirement). Ca y est, vous me prenez pour une folle là ? Attendez, je ne vous ai pas encore tout raconté …

Chez moi, j’ai donc étudié longuement le manteau sous toutes les coutures avant de me lancer. Au départ, je comptais épingler dessus du couvre-livre (transparent) pour décalquer, mais c’était plus galère qu’autre chose, surtout pour les manches. Finalement, j’ai utilisé un voile d’hivernage (vous savez, le truc pour protéger les plantes du froid) et c’était beaucoup plus adapté pour pour relever l’empreinte du manteau pièce par pièce !

Mais le plus dur restait à venir !

Car ce manteau loose a la particularité d’avoir un col qui remonte sur la naissance du cou avec une « pince de poitrine » (la pince que vous voyez perpendiculairement à la ligne d’épaule). Et donc, la difficulté principale était de déterminer la valeur de cette pince ! Vous me voyez venir ? Nan ?!
Comment faire pour déterminer la profondeur d’une pince d’un manteau doublé … hum hum … shame on me ! Avec mon découd vite, je suis allée découdre l’ouverture laissée dans la manche par les petites mains qui avaient monté ce manteau … Ok, là vous avez le droit de crier au scandale ! Mais je vous promets que j’ai fait ça super soigneusement !

Et vu de l’intérieur, c’était beaucoup plus simple : j’ai pu mesurer la profondeur de pince et reporter cette précieuse indication sur mon patronage à plat. Bon maintenant que j’avais ouvert la bête, j’en ai profité aussi pour étudier les détails de confection et constater que les devants étaient entièrement entoilés, de même que le bas des manches. Et j’ai refermé tout cela proprement, comme si de rien n’était !

Deuxième difficulté majeure : retrouver le droit fil !

En cours de retouche (punaise, on ne vous a toujours pas fait le compte rendu …), nous avons appris à retrouver le droit fil en tirant un fil/une maille. Sur un lainage, impossible. Autant, pour les pièces dos et devant, ce n’était pas difficile, mais pour les manches et le revers de col, j’ai eu plus de mal. D’habitude, le revers de col se coupe dans le biais mais là, dur à dire. Le motif du lainage semblait indiquer qu’il n’était pas coupé dans le biais justement …

Alors avec toutes ces approximations, vous vous doutez bien que j’ai commencé par une toile ! Mais j’ai fait l’erreur de couper dans un lainage beaucoup trop fin et pire, pour gagner 5 pauvres minutes, j’ai zappé l’étage entoilage … Bon et bien fail ! J’ai pu au moins travailler sur l’ordre de montage des pièces, constater que tout s’emboitait bien et décider de réduire la longueur du manteau de 5 bons centimètres. Mais le rendu manquait sérieusement de tenue.

Pour la deuxième toile, je suis partie sur un lainage déniché un an auparavant chez Bennytex, soit disant « un Chanel » (perso, je suis assez dubitative sur la provenance, j’achète si cela me plait, peu importe que cela soit un reste de chez Promod ou Chanel).  J’aimais bien son style un peu « papi » avec ses grosses bouclettes. Cette fois, j’ai entoilé les devants, toutes les parementures/enformes, les pièces des poches ainsi que le bas des manches. J’ai monté le manteau sans trop de difficultés. A l’essayage, mis à part la longueur des manches (trop longue), j’étais super contente du rendu !

Manteau boyish oversized Mango - on sunday morningsManteau boyish oversized Mango - on sunday mornings

Mais pas le temps de poser une doublure sur cette toile, il me restait une semaine pour couper et monter celui de la copine avant son anniversaire ! J’ai foncé tête baissée  chaque soir en rentrant du boulot (chose qui n’était pas arrivé depuis plus d’un an) pour dessiner la doublure et finir le manteau à temps. A quelques jours de l’anniversaire, j’ai couru chez Mireille boutonnières pour la boutonnière .. petit mot  pour m’accueillir « fermé pour congés ». J’ai cru pleurer mais Mélodie m’a trouvé un plan B  pour faire la boutonnière chez « Welcome« . Ouf !

Manteau boyish oversized Mango - on sunday mornings
La veille de l’anniversaire, je m’apprête à coudre le bouton, étape ultime,  et là j’ai cru avoir une crise cardiaque .. Je découvre tout autour du bas de la manche une série de chiffres inscrits au marqueur jaune sur le lainage cachemire … Le SKETCH !
J’ai fait un petit test sur une chute avec de l’eau savonneuse, mais cela abimait le tissu … Alors je suis allée chez le pressing voir ce qu’ils pouvaient faire. Ils ont fait un essai, rien à faire ! Elle m’a conseille de gratter délicatement pour estomper la tache sur les fibres …

Punaise, j’étais dé-gou-tée ! Et bien sûr, il ne me restait aucune chute pour découper une nouvelle manche car j’avais utilisé un coupon de 1m75 de la braderie des Coupons Saint Pierre. Tissu non suivi donc.
Le manteau de la loose.
Au moins, c’est vraiment une pièce unique ! La copine était tout de même très contente de ce cadeau maison mais moi j’étais trop déçue…

DSC_0265

Finalement, Noël est arrivé, les cadeaux de Noël hand made ont été offerts avec 15 jours de retard (je m’améliore), si bien que j’ai fini par mettre de côté ma toile alors qu’il ne lui manquait plus que sa doublure. Il faut dire que je m’étais mis en tête de le doubler avec de la soie bleu/blanc/moutarde achetée chez Bennytex pour réaliser des foulards à Noël. Mais bien sûr, rupture de stock …

Trois mois après, je me suis motivée pour aller à Bobigny chercher de la soie. J’ai jeté mon dévoulu sur un rouleau de soie pour réaliser des cravates. Une galère à couper la soie .. J’ai un peu regretté sur le coup .. surtout que je ne sais pas comment j’ai fait mon affaire, ma doublure était trop étroite d’un centimètre sur les devants … La soie est traitre avec moi ! Hors de question de retourner à Bobigny. J’ai épinglé comme une malade pour récupérer le centimètre manquant. Et finir ce manteau commencé depuis novembre !

Manteau boyish oversized Mango - on sunday mornings Manteau boyish oversized Mango - on sunday morningsManteau boyish oversized Mango - on sunday mornings

Au final, je suis super contente d’avoir pris le temps de finir ce manteau, même si le printemps pointe déjà le bout de son nez.

Manteau boyish oversized Mango - on sunday mornings Manteau boyish oversized Mango - on sunday mornings

Je me rends compte que ce que je préfère en couture, c’est vraiment la phase expérimentation.
Alors oui, ici, je ne partais pas de zéro mais je me suis bien éclatée et le résultat est largement à la hauteur de mes espérances (malgré la doublure un poil trop étroite) ! Une toile validée qui m’accompagnera l’hiver prochain.

Manteau boyish oversized Mango - on sunday mornings Manteau boyish oversized Mango - on sunday mornings Manteau boyish oversized Mango - on sunday morningsPatron : manteau Mango honteusement copié
Fourniture : lainage et soie cravate, Bennytex
Remarque : boutonnière réalisée chez Welcome SARL

Le mot de la fin : Nous avons eu la bonne idée de faire les photos dimanche midi par 16 degrés … alors pour éviter de faire un malaise avec mon manteau d’hiver en lainage, j’ai LA solution : la chemisette sans manche mouahah ! Ma N+2 m’avait légué la chemise de son mari avant leur déménagement à Montréal, si elle savait que je joue les exhibitionnistes avec ahah !

So.

Manteau boyish oversized Mango - on sunday mornings

24 Comments on Le manteau boyish Mango honteusement copié

  1. Vivi
    15 mars 2017 at 8 h 38 min (7 mois ago)

    Chapeau, la copie est conforme à l’original.
    Un très beau manteau, tu peux être super fière et quel travail mais ça paie.
    Mille bravos !!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre
  2. Margueritte
    15 mars 2017 at 10 h 36 min (7 mois ago)

    Super, j’adore !
    et quel plaisir de vous revoir sur votre blog !

    Répondre
  3. Corinne
    15 mars 2017 at 10 h 37 min (7 mois ago)

    Bravo! Très belle réalisation ! Je suis fan ❤️

    Répondre
  4. nlitb
    15 mars 2017 at 11 h 47 min (7 mois ago)

    Je viens juste de m’abonner à ton blog mais je ne regrette pas 🙂 Aller jusqu’à démonter un manteau du commerce, c’était gonflé mais chapeau le résultat est bluffant !

    Répondre
    • So
      31 mars 2017 at 8 h 53 min (7 mois ago)

      Bienvenue ! Ton commentaire m’a fait super plaisir 🙂
      Pour une fois, je regrette presque la remontée des températures … enfin presque car on ne va pas se mentir, le printemps c’est quand meme génial !

      Répondre
  5. Gaëlle
    15 mars 2017 at 14 h 30 min (7 mois ago)

    Bravo la copie est très réussie ! Je n’aurai pas eu le cran d’acheter le manteau, l’ouvrir, le refermer puis le rendre mais tu as eu bien raison car le résultat est top !!

    Répondre
    • So
      31 mars 2017 at 8 h 58 min (7 mois ago)

      Merci Gaëlle !!
      Oui c’est vrai que c’est un peu extrême mais cette coupe m’obsédait tellement que je n’ai pas eu le courage de patronner le manteau en coupe à plat. Trop peur d’abandonner le projet en cours, comme j’ai parfois pu le faire !

      Répondre
  6. astérOïde
    15 mars 2017 at 21 h 11 min (7 mois ago)

    Le résultat est bluffant!!! Ton manteau est sublime, tu es une vraie bête en patronage!

    Répondre
    • So
      31 mars 2017 at 8 h 54 min (7 mois ago)

      Ahaha ! C’est trop gentil !
      J’ai encore beaucoup à apprendre et j’aimerais vraiment pouvoir me former à la technique du moulage pour progresser. Je retente ma chance en septembre !

      Répondre
  7. Nicole
    15 mars 2017 at 21 h 45 min (7 mois ago)

    Bravo!! très belle réalisation.

    Répondre
    • So
      31 mars 2017 at 8 h 52 min (7 mois ago)

      Merci Nicole, ravie qu’il te plaise !

      Répondre
    • So
      31 mars 2017 at 8 h 49 min (7 mois ago)

      Merci !

      Répondre
    • So
      31 mars 2017 at 8 h 51 min (7 mois ago)

      Merci beaucoup Alexandra ^^
      C’est vrai qu’après coup, je me dis que ca valait le coup, meme si le printemps est déjà là !

      Répondre
  8. Camille
    16 mars 2017 at 19 h 48 min (7 mois ago)

    Trop forte Solène ! Elle est beaucoup trop drôle cette histoire de copie de Mango 😉
    (Tu lui diras pas hein mais je préfère ta version à celle de ta pote !)
    Le prochain coup tu vas zieuter chez YSL ? 😛

    Répondre
    • So
      16 mars 2017 at 20 h 02 min (7 mois ago)

      Pas sure qu’ils acceptent les remboursements

      Répondre
    • So
      31 mars 2017 at 8 h 49 min (7 mois ago)

      Merci Axelle !

      Répondre
  9. n
    20 mars 2017 at 22 h 02 min (7 mois ago)

    Super ton manteau !! Rigolo ma fille Mélodie a aussi acheté ce manteau et comme il s’abime, elle voudrait qu’on le refasse aussi !! Il est vrai que la coupe est super sympa !! Sincèrement bravo !!

    Répondre
    • So
      31 mars 2017 at 8 h 48 min (7 mois ago)

      Ah oui, c’est fou !
      C’est vrai que le tissu utilisé par Mango me semblait relativement fin pour un manteau d’hiver et la doublure .. pas super solide !
      C’est bien, tu vas pouvoir l’ouvrir pour regarder de plus près l’envers du décor ^^
      Tu verras, il n’est pas dur à monter en plus, c’est appréciable 😉

      Répondre
  10. Funnycath
    5 juin 2017 at 22 h 00 min (5 mois ago)

    Ouah ! Superbe réalisation !
    Et j’aime vraiment l’histoire des recherches pour y parvenir.
    Il est vrai que quand on aime, on ne compte pas !

    Répondre
    • So
      13 juin 2017 at 17 h 02 min (4 mois ago)

      Tout à fait 😉 et puis c’est toujours super instructif d’étudier de près les vetements du commerce.

      Répondre

1Pingbacks & Trackbacks on Le manteau boyish Mango honteusement copié

  1. […] avoir recopié les pièces du modèle Gap (coucou le voile d’hivernage), j’ai redessiné l’encolure, les emmanchures (pour plus […]

Leave a Reply