La blouse et la robe manches Kimono

La blouse et la petite robe manches Kimono - on sunday morningsCela fait maintenant plus de 3 ans que je m’efforce de coudre mes cadeaux de Noël, avec plus ou moins de réussite.

La première année, c’était plutôt jouable car j’étais en recherche d’emploi. Mais depuis la reprise du boulot il y a 2 ans et demi, cette envie de vouloir offrir des cadeaux DIY devient de plus en plus difficile à mettre en oeuvre. D’une part, le temps me manque (autrement dit, les cadeaux maison ont 90% de chance de ne pas être offerts le 25 décembre), et d’autre part, je commence un peu à tourner en rond (après la pochette, le tote bag, le gilet, la veste, et le short, je ne sais plus trop quoi offrir).

Pour le premier Noël de ma nièce, je tenais à lui coudre une petite tenue. Avant sa naissance, je n’avais pas eu l’occasion de coudre pour des petites filles depuis ma formation « vêtements d’enfants » aux CMA (Mairie de Paris) …. il y a 3 ans ! Bref, ce n’est pas l’envie qui manquait. Ni les idées d’ailleurs !

Qui dit hiver, dit températures fraîches ! Il me fallait donc une blouse à manches longues (même si personnellement je vis en débardeur toute l’année ahah).

Sauf que, monter des manches taille 9 mois … cela ne me tentait pas du tout ! Déjà taille 3 ans, je n’avais pas particulièrement trouvé l’exercice amusant. Alors taille 9 mois, ne m’en parlez pas.

J’ai donc réouvert mes cours de coupe à plat pour tomber sur le chapitre de la manche kimono. Et tant qu’à faire, j’ai pris les mensurations de la poupoune pour être sûre qu’elle fasse une taille 9 mois, ce qui m’arrangeait car je n’avais pas encore pris le temps de dessiner la base 12 mois ! Mais Mademoiselle est menue, ouf !

Pas le temps de faire de toile, j’ai directement coupé dans un coupon de viscose Moonstone Pink Atelier Brunette. C’est fou comment un joli motif peut me faire oublier que je DETESTE coudre la viscose. C’est au moment de couper la bête que je me suis souvenue que la viscose n’était pas mon amie …. Alors autant dire que j’ai vite regretté d’avoir dessiné un col claudine fin. Heureusement, le montage s’est plutôt bien déroulé.

La blouse et la petite robe manches Kimono - on sunday morningsLa blouse et la petite robe manches Kimono - on sunday mornings

Je dis « plutôt bien » car à chaque fois que je patronne un vêtement, j’oublie de réfléchir à l’étape assemblage des pièces. Du coup, une fois devant la MAC, je mets plus de temps à réfléchir à comment assembler la chose qu’à faire le patron. Et le pire, c’est que je ne prends jamais de note lors du montage … Donc dans 6 mois, lorsque je voudrai coudre de nouveau le modèle, je devrai me creuser la tête !

Bref, ma machine n’appréciant guère coudre de la viscose (points irréguliers et décalage lors de l’entrainement des tissus) , j’ai préféré réaliser les ourlets et la couture de maintien des pattes de boutonnages à la main. Contre toute attente, je dois vous avouer que sur le 9 mois, c’est presque agréable la couture à la main !

La blouse et la petite robe manches Kimono - on sunday morningsLa blouse et la petite robe manches Kimono - on sunday mornings

Pour fermer la blouse, je n’ai pas osé tenter réaliser des boutonnières sur la viscose. De temps à autre, ma machine Brother foire une boutonnière. Je ne sais pas si vous avez déjà essayé de découdre une boutonnière, mais c’est une mission périlleuse que je ne souhaite à personne. J’étais persuadée que dans cette viscose, toute erreur de la machine serait irrécupérable (tu le vois venir le trou avec le découd vite?). Alors j’ai sorti la pince KAM et les pressions pour boutonner le dos.

Mais finalement, je suis de moins en moins fan des pressions KAM, je les trouve trop épaisses pour certains vêtements/tissus comme ici.

La blouse et la petite robe manches Kimono - on sunday morningsLa blouse et la petite robe manches Kimono - on sunday mornings

Patron : patron maison
Tissu : viscose Moonstone PinkAtelier Brunette
Pressions KAM

Pas grave, je me suis motivée pour coudre une version robe, cette fois ci en gaze Terrazzo Night d’Atelier Brunette. J’ai donc rallongé le patron de la blouse jusqu’à la ligne de construction des genoux.

Pour la robe comme la blouse, j’ai doublé le haut du corsage à l’exception des manches. Et pour la version robe, j’ai rehaussé le corsage avec un passepoil doré. Sauf que, comme je vous le disais plus haut, je n’avais pas réfléchi au montage avant de couper mes 70 cm de passepoil en 4 morceaux, au lieu de 2 ! A 2 jours du départ en vacances, pas le temps de retourner chez Fil 2000. J’ai bien épinglé les passepoils au niveau de la couture de la ligne d’épaule afin d’avoir un raccord propre à l’endroit où je n’aurais rien du couper. Comme quoi, les gammes de montage, cela sert vraiment à quelque chose !

La blouse et la petite robe manches Kimono - on sunday morningsLa blouse et la petite robe manches Kimono - on sunday morningsLa blouse et la petite robe manches Kimono - on sunday mornings

Patron : patron maison
Tissu : gaze Terrazzo Night, Atelier Brunette
Passepoil : fil 2000

Et cette fois-ci, j’ai réalisé des boutonnières (après avoir réalisé les photos et la vidéo) ! Et ma machine les a réussi sans problème. Le seul hic c’est que je me suis trompée de programme pour la première boutonnière qui s’est transformée en rectangle au point bourdon. 5 bonnes minutes à découdre et on recommence la boule au ventre.

La blouse et la petite robe manches Kimono - on sunday mornings

Et là, vous vous demandez certainement pourquoi je ne suis pas allée chez Mireille boutonnière ou SARL Welcome réaliser les boutonnières ? Et bien tout simplement parce que je comptais offrir les robes à Noël en temps et en heure.

Le mot de la fin : Au final, j’ai passé les vacances de Noël loin de la machine qui a pourtant fait le voyage. Les boutonnières de la robe et les ourlets de la blouse n’ont été terminés que mi janvier ! Voilà pourquoi les cadeaux de Noël maison sont une mauvaise idée pour moi. Je n’arrive que très rarement à les offrir finalisés le 25 décembre …

Et d’ailleurs, j’ai réalisé dimanche soir que j’avais cousu les boutonnières du mauvais côté. Vous le savez surement, mais sur les vêtements homme et femme, les pattes de boutonnages se ferment dans 2 sens différents. Et bien ici, Romy a le droit à la version masculine ! Tata en carton …

So.

La blouse et la petite robe manches Kimono - on sunday mornings

Leave a Reply